Téléfolie mobile : pourquoi faut-il réfléchir à 2 fois quand on choisit son téléphone ?

Une industrie colossale

L’industrie du téléphone mobile a connu une croissance spectaculaire ces dernières années. Elle écoule désormais près de 1,5 milliards de terminaux dans le monde (en 2017, selon ZDNet).

Il est nécessaire pour une grande majorité de la population d’avoir un smartphone, tant cet objet a révolutionné nos habitudes et nous rend service au quotidien. Certains cherchent à avoir les modèles les plus récents afin de profiter des nombreuses et incessantes avancées technologiques. D’autres se contentent de modèles plus abordables qui suffisent à leur besoin.

Mais en dehors des critères technologiques et économiques, un aspect majeur de ces achats est négligé : leur mode de production. En effet, ces modes de production ont des conséquences bien réelles bien que moins visibles. De plus, la grande complexité de ces appareils entraîne une chaîne de production particulièrement longue et répartie entre les constructeurs téléphoniques,les fabricants des composants et les fournisseurs des métaux utilisés dans les produits.

Les failles

On pourrait donc se dire qu’il est bien compliqué de savoir ce qui se trame derrière toutes ces organisations et se contenter d’espérer qu’elles ne commettent pas trop de méfaits en notre nom de consommateur. Mais ce serait nous mentir ! Car nous avons la chance d’avoir à notre service des enquêteurs et des associations qui veillent au grain (ainsi que des médias pour relayer l’information).

Voilà ce qu’il faut savoir sur l’industrie téléphonique :

  • Les nombreux minéraux nécessaires à la fabrication d’un smartphone sont parfois extraits dans des conditions inacceptables au niveau social et écologique. Par exemple, le cobalt, composant essentiel des batteries de téléphone, est extrait en majeure partie dans des mines de République Démocratique du Congo. Un rapport d’Amnesty international mis à jour en novembre 2017, atteste de « graves violations des droits humains » dans certaines mines artisanales. Ces violations vont de l’exposition à de graves risques sanitaires, jusqu’au travail d’enfants.
  • La plupart des entreprises sous-traitantes de l’industrie téléphonique sont chinoises, Et certaines d’entre elles exploitent leurs employés (travail d’enfants, salaires misérables, risques sanitaires, journées de 13h). Chez Foxconn, sous-traitant d’Apple, de nombreux cas d’enfants-salariés ont été découverts et une vague de suicides a eu lieu dans ses rangs en 2010.
  • La durée de vie moyenne des téléphones mobiles est inférieure à 2 ans en France (en 2016, selon Kantar). Et seuls 15% finissent recyclés (en 2015, selon ABI search), engendrant une pollution considérable … Et si facilement évitable.

Pour bien comprendre l’ampleur du phénomène, rien de tel que le visionnage de Cash Investigation – Les secrets inavouables de nos téléphones portables.

Là, on est tous d’accord : c’est pas glorieux. Mais qu’est-ce qu’on peut faire après tout ? Bonne question !

Que faire ?

On peut faire une chose toute simple : faire entrer dans notre matrice de choix le critère de la durabilité des appareils. Ainsi, à travers nos achats, on signale aux constructeurs que l’on sélectionne leurs produits également selon leur processus de fabrication . D’où la question suivante : comment fait-on pour savoir le degré d’implication des marques dans la démarche de développement durable ?

Hormis pour Fairphone, le n°1 incontesté de la téléphonie durable, il semble difficile de faire la part des choses entre les marques de téléphone. Heureusement, certaines organisations scrutent les fabricants pour nous guider dans cette jungle. Voici 2 outils très pratiques pour y voir plus clair :

Guide to greener electronics GreenPeace

Guide des téléphones « verts » selon GreenPeace

Score table Ethical Consumer

Tableau de bord des marques téléphoniques d’Ethical Consumer

Maintenant vous savez pourquoi et comment changer votre façon de consommer des téléphones.

Étiez-vous déjà conscient des enjeux qui se cachent derrière nos écrans tactiles ? Avez-vous sautez le pas et investit dans un téléphone durable ?

DLE

 

Dédé L'Élégant

Passionné de développement durable et d'entrepreneuriat depuis plusieurs années, je suis en recherche permanente de solutions pour mieux consommer et mieux produire. Et je vous les partage ici.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 7 février 2018

    […] vous le savez déjà, l’industrie de la téléphonie mobile est une machine à exploiter/polluer/gaspiller. Suite aux tollés que les différents scandales ont provoqués, on assiste à une éthicisation […]

  2. 13 février 2018

    […] solutions se trouve toujours la compréhension des enjeux :  de l’industrie textile, de la téléphonie mobile ou de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *