Pourquoi toutes ces « solutions » ?

Dédé l’Élégant a pour but d’apporter des solutions durables, de vous partager les meilleures possibilités d’améliorer votre impact sur le monde via une consommation plus saine.

Connaître pour mieux combattre trouver les solutions

Nous nous en tenons donc à cette approche, orientée solutions plutôt que problèmes.

En revanche, il nous paraît essentiel d’être conscient des défaillances pour comprendre l’intérêt des solutions. C’est pour cela qu’à la base de chaque catégorie de solutions se trouve toujours la compréhension des enjeux :  de l’industrie textile, de la téléphonie mobile ou de l’agroalimentaire.

Ces articles ont pour but de planter le décor. Mais ils ne donneront pas une liste exhaustive de tous les scandales de ces industries, marque par marque.

Il y aurait pourtant un intérêt à faire cela. Cette démarche de connaître les dysfonctionnements est complémentaire à celle de trouver les solutions. Pour, d’une part, acheter des produits plus respectueux, mais aussi boycotter ceux qui nous nuisent.

Mais là n’est pas notre mission et d’autres le font déjà très bien,

i-boycott

C’est le cas d’i-boycott, qui incite au « boycott bienveillant« , avec une approche de dialogue avec les entreprises « fautives ».

Cette manière constructive de boycotter est totalement en adéquation avec notre vision. Nous nous reconnaissons d’ailleurs dans la citation d’Anna Lappé dont ils ont fait leur slogan : « Chaque fois que vous dépensez de l’argent vous votez pour le type de monde que vous voulez« . C’est un point de vue que nous avons développé ici-même.

Sans pour autant rentrer dans l’activisme sur les campagnes, visiter le site ou suivre la page Facebook d’i-boycott a un intérêt informatif. Cela permet de porter notre attention sur les faiblesses de certaines marques pour mieux trouver nos solutions.

DLE

Dédé L'Élégant

Passionné de développement durable et d'entrepreneuriat depuis plusieurs années, je suis en recherche permanente de solutions pour mieux consommer et mieux produire. Et je vous les partage ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *