Minimalisme : vivre plus libre … et plus durable

Pour entrer dans une démarche de vie plus durable, les prises de conscience ne suffisent pas. Il faut aussi acquérir une philosophie de vie qui permette de sauter le pas. Parmi les visions qui peuvent vous accompagner dans cette démarche, le minimalisme est une bonne piste …

Moins c’est mieux

Le minimalisme repose sur la célèbre maxime de Mies Van der Rohe, « Less Is More« . Moins c’est mieux … OK, mais qu’est-ce que ça implique ?

Basiquement, cela signifie posséder moins pour vivre plus. Mais c’est encore un peu abstrait.

Le point central de ce courant est en fait de revenir à nos besoins. Pas nos besoins primaires, pas le strict minimum. Simplement le minimum qui nous permet de vivre une vie heureuse. Ils sont donc à évaluer à l’échelle individuelle car ce minimum est propre à chacun.

Cette analyse de nos besoins amène bien souvent à un constat étonnant : nous avons besoin de beaucoup moins de choses que nous en possédons.

Une fois cette analyse effectuée, le minimalisme nous invite à nous défaire du superflu, des possessions qui n’apportent rien à notre vie. Le résultat obtenu par ce grand ménage est plus de clairvoyance et un sentiment de liberté exacerbé … Et, de facto, une attitude plus durable.

Minimalisme éthique

Naturellement, en nous questionnant systématiquement sur nos besoins avant de consommer, nous réduisons considérablement les acquisitions compulsives inutiles.

Mais ce n’est pas le seul avantage de cette démarche sur le développement durable.

En terme de consommation toujours, elle a aussi un effet sur le type de produit que nous achèterons :

  • Si l’on consomme moins, on a davantage de moyens pour consommer mieux. Ainsi, avec le même budget qu’un consommateur classique, un minimaliste peut posséder 3 fois moins d’objets, mais ils seront de qualité 3 fois supérieure.
  • Avoir peu de choses, implique une relation privilégiée avec celles que l’on possède. C’est donc se comporter comme un « vrai matérialiste », comme dit Juliet Schor, c’est-à-dire Il sera plus naturel de se questionner : « Dans quelles conditions cet objet a été produit ? », « Ce produit va-t-il me servir pendant longtemps ? », « Est-ce qu’il n’y a pas des solutions plus appropriées ? », etc
  • Cette valeur ainsi donnée aux choses dont nous nous servons va également nous pousser à les entretenir, voire à les réparer.

Mais au-delà de la consommation responsable, le minimalisme apporte aussi des solutions dans la production responsable :

  • Le minimalisme en entreprise s’appelle aussi productivité. En effet, ces deux approches consistent à faire autant voire plus, avec moins de ressource. Une entreprise minimaliste va donc maximiser son profit, le bien-être de ses employés et son impact, tout en minimisant sa consommation de ressources. C’est une thèse bien expliquée dans Écolonomie d’Emmanuel Druon : il est plus économique de produire de façon écologique.
  • Pour des aspirants entrepreneurs, le minimalisme est aussi une source incroyable d’inspiration. La contrainte apparente de faire autant avec moins est une manne de créativité et d’innovation. C’est ce type de démarche qui permet de développer des avantages concurrentiels sur son marché, ou même de parvenir à la rentabilité sur un marché jusqu’alors peu profitable.
  • En essayant de limiter l’utilisation de ressources, on augmente le sentiment de responsabilité des décisionnaires. Ainsi, une politique RSE (responsabilité sociétale des entreprises) peut voir le jour simplement par le biais de restriction budgétaire. La valeur perçue d’une même ressource augmentant, on prendra soin d’éviter le gaspillage.

The Minimalists

Pour vous familiarisez avec ce mode de pensée, je vous recommande le documentaire Minimalism.

Les 2 protagonistes du documentaire, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus ont également publié un blog et des ouvrages en anglais (Minimalism : Live a Meaningful Life, Everything That Remains: A Memoir by The Minimalists et Minimalism : Essential Essays).

Que pensez-vous du minimalisme pour mieux appréhender le développement durable ? Quelle est la philosophie qui vous accompagne dans votre démarche de durabilité ?

DLE

Dédé L'Élégant

Passionné de développement durable et d'entrepreneuriat depuis plusieurs années, je suis en recherche permanente de solutions pour mieux consommer et mieux produire. Et je vous les partage ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *