La consommation plus forte que le vote

Le vote par la consommation

La consommation plus forte que le vote – Consommer est un acte fort, et même plus fort que le vote. Mais pourquoi ?

La consommation envoie un signal plus clair et plus puissant !

Lorsqu’on achète un produit, on cautionne directement son mode de production et ses conséquences.

  1. On manifeste une demande à l’entreprise, donc un débouché pour sa production future.
  2. On génère des revenus pour l’entreprise, qui lui permettront de continuer son développement et de se pérenniser.

Ce qui revient à encourager un modèle de société précis et à financer le développement de ce modèle – et pas un autre – dans le même temps. Autant dire un acte hautement engagé et impactant.

En consommant, on donne une raison d’être à l’entreprise et les moyens de poursuivre son activité à plus grande échelle. Dur de considérer ce pouvoir comme anodin.

Imaginez par exemple que dans notre modèle électoral on puisse soutenir une réforme précise et choisir d’attribuer le pourcentage souhaité de nos impôts à celle-ci. Ce serait une véritable révolution.

Ce qui s’applique à l’achat s’applique aussi au boycott : quand on n’achète pas un produit on envoie un signal d’une baisse de demande et on diminue la capacité de financement – donc de développement – de l’entreprise. En consommation, le vote blanc existe donc, et est reconnu. Ne pas consommer est aussi un acte fort.

Quand on consomme, on choisit quelles industries, quels modèles on veut voir survivre, progresser ou s’éteindre.

C’est littéralement un pouvoir de vie ou de mort sur des modes de production, sur une vision de la société.

C’est certainement l’expression démocratique la plus puissante dans notre système.

Néanmoins, il y a 2 facteurs limitant à cette liberté de choix : le budget personnel et l’offre sur le marché. On ne peut choisir que ce qui existe et que nous avons les moyens d’acheter.

Le budget personnel et l’offre peuvent brider ce pouvoir (d’achat)

C’est une réalité qu’il ne faut pas négliger, mais qu’il ne faut pas non plus exagérer.

Dès lors que l’on a les moyens pour acheter plus que les biens de première nécessité les moins chers du marché, il est possible de faire des choix de consommation responsable. Évidemment, plus le pouvoir d’achat est faible, plus ces choix sont difficiles et restreints.

La diversité et le prix de l’offre peuvent aussi être un frein aux choix de consommation. Il est possible que certains produits soient fabriqués uniquement par un modèle que l’on désapprouve ou que le coût des produits alternatifs soient trop élevés.

Mais tout cela n’est pas inexorable. Si de plus en plus de gens expriment par leur consommation une demande de produits plus durables, les entreprises allant dans ce sens se multiplieront, les économies d’échelles feront baisser le prix des produits et le meilleur partage des revenus augmentera les budgets restreint. Ces limitations tendent donc à s’affaiblir voire à disparaître.

Et après ?

J’espère que vous êtes maintenant convaincus de l’impact majeur de la consommation sur nos sociétés, et donc du pouvoir immense qui est le nôtre. Bref, que vous êtes conscients que vos modes de consommation ont des conséquences.

C’est le premier stade dans votre évolution en tant que consommateur. Vous êtes un consommateur conscient.

Une fois cette étape franchie, certains se  demanderont quelles sont les conséquences de leur consommation. Ils trouveront des réponses à travers ces articles.

Et vous ? Pensez-vous que notre consommation est le meilleur moyen pour changer les choses ?

DLE

 

 

Dédé L'Élégant

Passionné de développement durable et d'entrepreneuriat depuis plusieurs années, je suis en recherche permanente de solutions pour mieux consommer et mieux produire. Et je vous les partage ici.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 février 2018

    […] Cette manière constructive de boycotter est totalement en adéquation avec notre vision. Nous nous reconnaissons d’ailleurs dans la citation d’Anna Lappé dont ils ont fait leur slogan : « Chaque fois que vous dépensez de l’argent vous votez pour le type de monde que vous voulez« . C’est un point de vue que nous avons développé ici-même. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *